LIRE & ECRIRE

Ce groupe se veut ouvert à tous ceux qui aiment la musique des mots de notre belle langue française. Il aurait pu s'appeler nid de plumes, puisqu'il a vocation de réunir les amis de l'écriture... comme de la lecture !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Sliders: La Fuite de Milou 11, 12, 13, 14 et 15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
martin



Messages : 830
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Sliders: La Fuite de Milou 11, 12, 13, 14 et 15   Mar 15 Fév - 23:50

Ah le voilà.

Où étiez-vous docteur.

J'étais aller au gymnase où il y a eu un dégât d'eau et comme c'est moi le concierge je devais faire le ménage.

Bon ça va.

Allons piquer cette fille qui gueule tous le temps.

Très bien allons-y mais dites-moi elle vous a demander quelque chose.

Oui des bonbons, de la boisson.

Pas de cigarette.

Non pas de cigarette parce ce que c'est pas une fumeuse comme moi.

Très bien allons la droguer cette blondinette.

Ouvre-moi la porte.

Oui voilà docteur.

Que voulez-vous docteur.

Ceci.

Une piqûre.

Oui et avec cette piqûre vous allez faire une sieste.

Non pas de piqûre, pas de piqûre.

Et un fresbee fut lancer sur la seringue et celle-ci tomba par terre.

Qui s'amuse à lancer des fresbee dans cette asile.
C'est moi qui s'amuse à lancer des cerceaux détachez-là tout de suite.

Oui voilà mademoiselle.

Caroline comment savais-tu qu'Anika se trouvait prisonnière ici dans cette asile.

Pendant que ce monsieur de détective était en train d'écrire un texte je me suis sauvé de la classe pour te rechercher et me voilà Anika.

Et eux que faisons-nous de ces kidnappeurs.

Enfermez-les dans cette pièce mesdemoiselles je vais téléphoner aux policiers et ils viendront les chercher ici et vous pendant ce temps-là retourner à vos études.

Je vous remercie infirmière.

Moi aussi je vous remercie au revoir mademoiselle.

Tu viens Caroline on retourne en classe.

Je te suis Anika.

Et en marchant sur le trottoir Anika demanda ceci à sa sauveuse de Caroline.

Qui es-tu Caroline parce ce que ma Caroline de ma classe n'aurais pas fait ca venir à l'asile et me sortir de ces griffes de ce docteur et de cette blondinette de Laurie.
Tu penses que je suis une extra terrestre Anika.

Oui Caroline et tu viens d'un autre monde.

Et si je fais ca est-ce que je suis une extra terrestre.

Tu veux bien m'en donner une cigarette pour fumer.

Non parce ce que tu vas passer ton temps faire comme moi.

Très bien mais dis-moi qui est-ce monsieur habiller comme nous.

Et que j'ai vu sa photographier dans le journal en train de griller un cigare.

Il s'appelle Martin et il est en amour avec une fille qui s'appelle Maggie.

Maggie elle se trouve en Inde.

En Inde où il y a des tas de forêt.

Oui c'est que j'ai entendu de Laurie au toilette.

Tu me passe ta cigarette que j'y goûte Caroline.

Très bien tu peux y goûter à ma cigarette.

Tu as raison je ne peux pas toucher à ça parce ce qu'il y assez de toi où Laurie qui fume.

Et le vent commença à se lever et la neige commença à tomber.

De la neige on va devoir attacher nos manteaux.

Tiens ma cigarette Anika le temps que j'attache ma canadienne.

Dis Caroline si nous entrions dans ce café pour acheter de la réglisse où pour manger.

Entrons et comme ça je n'aurai pas besoin d'attacher mon manteau et toi tu va pouvoir te réchauffer.

Bonjour monsieur est-ce que nous pourrions avoir une table et manger quelque chose en attendant que la neige cesse.

Oui bien sur mais vous devez jeter votre cigarette dehors on ne fume pas dans mon restaurant.

Donne-la moi je vais allez la jeter dehors.

Très bien Caroline je vais t'attendre et commander quelque chose à manger pendant que tu va allez fumer ta cigarette.

Et en dehors du restaurant.

Karine tu peux me ramener dans le monde des pyramides.

Oui voilà ma chérie.

Et la belle extra terrestre retourna dans le monde des pyramides.

Contente de te retrouver ma chérie.

Tu peux jeter cette cigarette il y a assez d'humains qui fume cette cochonnerie.

Oui excuses-moi Karine mais je commence à aimer ca.

Et puis as-tu libérer cette Anika de cette Laurie.

Oui je l'ai libéré avant que ce docteur l'a drogue avec sa seringue Karine.
Veux-tu jeter cette cigarette où tu va devoir rester dans ce monde de pyramide tous le temps.

Bon très bien mais dis-moi que fais Anika dans le restaurant.

Elle t'attend.

Montre-moi ça.

Oui tu as raison.

Je vais mettre les haut-parleurs et tu pourras entendre ce qu'elle va dire cette fille.

Excusez-moi la blonde qui est entrez avec moi dans votre restaurant où est-elle.

Elle est allée dehors pour fumer, mademoiselle.

Voulez-vous boire quelque chose en attendant.

Non je vais allez la rejoindre.

Caroline, Caroline, où es-tu.

Et une voiture de l'asile passait par-là avec à son bord Laurel et un des infirmier.

Regardez mademoiselle c'est votre fugueuse.

Oui arrêtez-vous chauffeur.

Tout de suite madame.

Et en débarquant Laurel disait ceci.

Anika espèce de fugueuse tu va revenir avec moi à l'asile et tu va prendre ta médication et après on te chipera en dehors de ce pays.

Fiche-moi la paix Laurel je retourne en classe.

Non tu reviens à l'asile ma jolie.

Lâche-moi espèce de garce, Caroline, Caroline.

Embarque dans la voiture.

Non je n'embarquerai pas dans ta voiture sale garce.

Infirmier aidez-moi à la maîtriser.


Tout de suite madame.

Non pas de piqûre, pas de piqûre.

Et maintenant qu'est-ce que je fais de cette fille madame.

Mettez-là dans la voiture et allons à la gare où je vais allez moi-même l'amener dans cette asile de dingue à Inde.

Voilà madame.

Allons-y.

Et après Laurel l'amena à la gare pour prendre le train de marchandise.

Lequel allez-vous prendre comme train madame.

Celui-ci parce ce qu'il y a du foin.

Très bien je vais la déposer dans le foin.

Voilà madame et faites un très beau voyage avec cette fugueuse.

Je vous remercie Infirmier.

Et le train s'en alla pour se rendre en Inde avec à son bord Laurel et Anika.

Et pendant que le train roula Martin lui qui était en classe était en train de lire une histoire qu'il avait écris.

Un boucher acheta une montre pour voyager dans le temps pour allez construire un mac do à la préhistoire pour louer des bateaux, et des burgers et des petits pains aux saucissons pour donner au habitants qui habitaient dans les cavernes.

Et puis mesdemoiselles avez-vous aimer son histoire.

Oui moi je l'ai aimer et je voudrais faire un commentaire.

Très bien Magalie fais ton commentaire.

Une histoire qui parles d'un boucher.

Une montre pour voyager dans le temps.

Un mac do à la préhistoire où habite des hommes des cavernes.

Moi ça me plait professeur.

Et pendant ce temps-là Anika reprenait ses esprits.

Laurel que fais-tu ici et où sommes-nous.

Dans un train qui s'en va en Inde.

En Inde où se trouve Maggie.

Oui c'est ça ma jolie.

Dis-moi il fait froid ici et j'aimerais attacher mon manteau.

Non tu reste le manteau ouvert.

S'il te plait attaches-moi j'ai les mains attacher.

Non tu reste comme ça ma jolie.

Tu es une sale garce.

Tu devrais dire ça à l'auteur de ce feuilleton Anika.

Comment ça il est en classe avec les autres filles.

Oui je sais qu'il est en classe mais il devrais écrire que j'arrête de fumer.

Tu as des cigarettes.

Oui j'en ai mais je refuse d'en griller une pour pas que tu m'en demande une toi aussi.

Et dis-moi pour qu'elle raison m'as tu kidnapper.

Pour pas que tu lui dise que sa blonde de Maggie se trouve en Inde et excuses-moi le téléphone.

Allo ici Laurel.

Qu'est-ce que vous dites.

Que Maggie a essayer de se sauver.

Droguez-la et elle cessera de se sauver.

Vous avez entendu allez lui apporter une soupe de médicaments et qu'elle le mange cette blondinette.

Tout de suite docteur.

Et les infirmiers apportèrent une soupe à Maggie.

Entrez.

Voici votre soupe, mademoiselle.
Voilà ce que j'en fais de votre soupe aux médicaments.

Hou lala ça brûle cette soupe.

Et maintenant filons de cette place de dingue.

Halte-là sale garce.

Rattrape-là et drogue-là avant qu'elle sorte dehors.

Tu as raison.

Et Maggie se sauva de l'asile et se demanda comment s'appelle ce pays.

Comment s'appelle ce pays et comment que je vais sortir de cette court.

Oh je sais ce que je vais faire.

Je vais grimper dans cette arbre et sauter sur le bonhomme coucher par terre.

Au revoir messieurs..

Et les infirmiers poursuivait la belle Maggie dans la forêt.

Halte-là la blondinette où je vais vous lancer une fléchette de médicament avec ma petite sarbacane.

Et une fléchette fut lancée et piqua Maggie qui tomba par terre.

Et voilà on la tiens cette fugueuse.

Ramenons-là à sa chambre.

Non vous allez la chipé au sous-sol où il y a une cage et enchaînée-là.

Oui docteur mais nous pourrions pas la faire travailler cette blondinette à place de l’enchaînée dans une cage.

Non pas dans une cage, s’il vous plait, laissez-moi retourner chez moi.

Très bien faites-là travailler mais avec des chaînes attacher à ses pieds

Oui docteur.

Non lâchez-moi je ne veux pas avoir des chaînes à mes pieds.

Tu as entendu ça Karine.

Que peut-on faire pour la sauvée.

Faudrait alerter Martin et lui dire que sa copine est prisonnière en Inde.

Très bien je branches les haut-parleurs.

Martin est-ce que tu nous entend.

Oui Karine que veux-tu.

Maggie est prisonnière en Inde et ils vont la chiper dans le sous-sol pour la faire travailler avec des chaînes à ses pieds.

J'ai pas très entendu Karine tu as dit que ma blonde est prisonnière où.

En Inde.

Où ça.

En Inde et tu dois allez là-bas et la libéré ta copine.

Martin a qui parlez-vous.

Je parles à des fantômes professeur mais excusez-moi je peux rentrez chez moi.

Après vos cours mon garçon.

Mais professeur si je veux rentrez chez moi c'est pour continuer cette histoire de Sliders: la fuite de Milou.

C'est qui ça Milou.

C'est mon chien qui s'est sauvée quand je me trouvais dans un monde
de pyramide, Caroline.

Mais Martin j'ai vu un caniche avant de te rencontrer dans la piste cyclable.

Et il est allez où Caroline.

Il a monter la piste cyclable pour se rendre à la piscine.

Viens allons chez moi il attend peut-être à la porte.

On ne peux pas y allez parce ce que nous sommes en classe et je ne tiens pas à manger des coups de règles sur mes doigts mon amour.

Dis veux-tu cesser de dire mon amour.

Tu n'aimes pas ça que je te dise mon amour.

Oui j'aimes ça mais j'ai une copine.

Martin, Caroline venez ici.

Oui professeur que voulez-vous.

Cesser de parlez pendant le cours où vous allez faire de la copie à la bibliothèque.

Bien madame on va cesser de parlez.

Très bien continuons le cours.

Comme vous le savez Martin a dit que nous devrions faire une histoire à poursuivre.

Et c'est ca que vous voulez faire professeur.

Oui Anna.

Martin voulez-vous commencer cette histoire ici au tableau.

Oui bien sur et je vais écrire ceci.

Maggie travaillait comme une dingue dans le sous-sol de l'asile où elle se trouvait.

Qui voudrait continuer.

Je veux bien dire ceci.

Excusez-moi madame avez-vous d'autres vêtements à me faire repasser.

Tenez repasser moi ces polos et minijupe.

Et c’est pour quoi faire c’est vêtements.

C’est pour les fugueux, fugueuses, les grilleuse de cigarette comme vous ma jolie.

Allez au travail la grilleuse de cigarette.

Mais je ne fumes pas moi.

Très bien Tessa .
C‘est très beau ce que tu as écrit.

Est-ce que je peux continuer, professeur.

Oui Caroline vas-y.

Pendant ce temps-là dans le train qui emmena Anika en Inde et que ses liens étaient détacher.

Celui-ci ralentissaient.

Tiens une gare nous arrivons Laurel.

Je vais regardez.

Non nous n'arrivons pas à une gare.

Et Anika la poussa hors du train.

Eh, espèce de sale garce, si je te rattrape tu va manger des tas de coups de fouets et faire de la copie et te brûler très seins...

Au revoir Laurel.

Et maintenant rejoignons les conducteurs de ce train.

Bonjours messieurs est-ce que je peux entrez.

Qui êtes-vous mademoiselle.

Je m'appelle Anika et j'ai été kidnappé et jeter dans ce train qui s'en va en Inde.
Revenir en haut Aller en bas
martin



Messages : 830
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: SLIDERS: La fuite de Milou 12   Lun 21 Fév - 18:11

Et qui vous a capturer mademoiselle.

Elle s'appelle Laurel.

Laurel, la Gouvernante de la planète terre.

Oui c'est elle, messieurs.

Nous travaillons pour elle nous aussi et nous allons vous donner une piqûre pour que vous faisiez une sieste avant que nous arrivons en Inde.

Non pas de piqûre, pas de piqûre, je vais rester tranquille.

Très bien essayez-vous ici et taisez-vous.

Dites-moi avez-vous chaud avec votre canadienne.

Oui j’ai chaud parce ce qu’il fait très chaud dans votre cabine de pilotage.

Vous pouvez le retirer votre canadienne si vous voulez.

Non je vais la garder.

Dites-moi comment que cette Laurel a fait pour conquérir la planète terre, messieurs.

Vous poser trop de questions mademoiselle.

Et nous voici à la gare de Jauga en montagne.

Vous voulez dire que nous sommes près du Temple du soleil qui est en ruine.

C’est ça mademoiselle.

Est-ce que je pourrais monter au Temple du soleil.

Et si on fais ça que va dire la Gouvernante.

Dites-lui que je devais me dégourdir les jambes.

Dégourdir les jambes, c’est bien ça que tu viens d’écrire Caroline.

Oui c’est ça mon chéri.

Tu sais très bien qu'elle est prisonnière dans ce train cette fille.

Oui tu as raison.

Très bien, c'est à moi d'écrire quelque chose dans ce texte.

Pendant ce temps-là à l'asile Maggie tenta de s'évader une autre fois.

Voici votre repas blondinette.

Voilà ce que j'en fais de ce repas infirmier.

Sale garce je vais te donner des coups de bastonnade et ton sang va couler
Non je ne veux pas des coups de bastonnade.

Infirmier, lâchez-là et reconduisez-là aux sous-sol pour qu'elle travaille a repasser nos vêtements et ceux de nos pensionnaires.

Oui docteur.

Je refuse d'allez travailler dans le sous-sol il y a des rats et il fait froid.

Taisez-vous où vous irez vous coucher et vous serez privé de nourriture pour très longtemps, ma jolie.

S'il vous plait donnez-moi un chat et il attraperas tous les rats.

Non mademoiselle pas de chat.

Emmenez-là.

Je ne veux pas allez travaillez-là.

Des rats, vous avez écrits des rats professeurs.

Vous avez envoyer ma copine de Maggie travailler dans un sous sol où il y a des rats.

Oui monsieur le détective.

Comment savez-vous qu'il est détective professeur.

Parce ce que je suis sa tante Maryse.

Ma tante c'était vous sous ce déguisement du professeur.

Oui mon chers et ton permis de détective est suspendus.

Mais madame vous n'avez pas le droit de suspendre son permis de détective.

Si elle a le droit mais dis-moi où es le professeur de ce cours.

C'est moi le professeur de ce cours Martin, et retourne t'asseoir le cour continue.

Oui ma tante.

Bien maintenant vous allez découper des images et les coller dans votre journal.

Bien professeur.

En attendant que vous allez faire ça je vais mettre les infos.

Voici les infos.

En Inde une fille qui se trouvait prisonnière dans un asile viens de se sauver.

Les policiers et les docteurs la recherches pour la fusiller.

Voici comment elle était habiller.

Elle portais le polo et minijupe et son nom est Maggie.

Si vous la voyez, téléphoner aux policiers pour la capturer pour la ramener à l'asile pour que les docteurs la drogue.

Et c'est une blonde très dangereuse qui peut tirer sur n'importe quel habitant de la planète avec un pistolet et qui aimes fumer la cigarette comme une cheminée.

Vous avez entendu chers élèves si vous voyez cette fille n'essayer pas de la maîtriser elle peut vous tirer avec son pistolet où vous faire griller la cigarette.

Mais tante Maryse Maggie n'est pas dangereuse parce ce que je la connais et en plus ce n'est pas une grilleuse de cigarette.

Martin excuses-moi mais ta copine est très dangereuse parce ce qu'elle
pourrais te tirer avec son pistolet.

Je veux allez en Inde pour lui parler elle me tireras pas.

Tu reste en classe et tu continue ton découpage.

Professeur.

Oui Magalie.

Comme je suis reporter je vais me rendre là-bas en Inde pour essayer de la retrouver cette fille de Maggie et peut-être qu'elle va me dire qui l'a fait passer pour une dangereuse criminelle cette fille.

Tu pense que quelqu'un l'a fait passer pour une criminelle, Magalie.

Oui Martin.

Et est-ce que tu veux quelqu'un avec toi.

Oui je vais prendre Martin avec moi, professeur.

Très bien allez-y et tâchez de savoir qui l'a fait passer pour une criminelle cette Maggie et n'essayer pas de la capturer.

On essayeras pas de la capturer Magalie et moi on va essayer de lui parler et comment elle a fait pour s'évader de cette asile et qui lui as donner ce pistolet, ma tante.

Très bien allez-y.

Et pendant ce temps-là Maggie se trouvait dans une gare.

Comment que je vais faire pour sortir de cette gare.

Tiens qu'est-ce que c'est que cette affiche placarder sur ce lampadaire.

Mais c'est moi ça.

La police recherche cette criminelle qui est très dangereuse et qui est armée d'un pistolet, et qui fume la cigarette comme une cheminée.

Je ne suis pas une grilleuse de cigarette mais j'aimerais bien savoir qui s'amuse à écrire ce genre de connerie.

C'est peut-être cette Laurel mais comment le savoir.

Je ne peux pas retourner dans cette asile de dingue.

Tiens que me veulent ces policiers.

C'est bien cette tigresse, là.

Essayons de la capturer.

Et la poursuite continua.

Halte-là vous la blondinette à la cigarette.

Arrêtez-vous tout de suite.

Comme j'ai bien fait d'acheter des bananes comme Tintin dans les cigares du pharaon.

Halte-là vous.

Fichez-moi la paix policemen.

Sale gredine je vais te faire manger tes cigarettes.

Mais lâchez-moi je ne suis pas une grilleuse de cette cochonnerie.

La ferme on vous renvoie à l'asile.

Je ne veux pas retourner à l'asile.

Cesser de pleurnicher où vous serez fusiller.

S'il vous plait laissez-moi retourner chez moi.

Et un train arriva avec à son bord Anika.

Allez débarquer mademoiselle.

Qui est-ce cette blondinette.

Cette blondinette s'appelle Anika et c'est votre prisonnière et vous devez l'amener dans un asile de dingue.

Très bien nous allons l'emmener avec nous ainsi que cette fille.

Qui est-ce cette fille, policemen.

Maggie, grilleuse de cigarette, voleuse de vêtement et de nourriture et fugueuse.

Maggie je pensais que tu étais prisonnière dans un asile.

Je me suis évader.

Taisez-vous et embarquer dans la voiture cellulaire.

Fichez-nous la paix sale policemen.

Embarquer dans la voiture cellulaire sale blondinettes.

Aille.

Et pendant que la voiture cellulaire roulait pour se rendre à l'asile Anika disait ceci.

Dis Maggie tu as une cigarette.

Tu sais très bien que je ne fume pas.

D'après les infos tu es une grilleuse de cigarette, voleuse, et une criminelle.

C'est Laurel, la gouvernante qui leur a dit de dire ça aux infos et d'écrire ça dans tous les journaux.

Comme ça Laurel te fait passer pour ce que j'ai dit.

Oui c'est ça Anika mais dis-moi où es mon chum.

En classe avec une fille qu'il a rencontrer dans la piste cyclable.

Et quel est son nom.

Caroline et qui est une grilleuse de cigarette.

Tu veut répéter de ce que tu viens de dire.

Caroline est une grilleuse de cigarette et si tu ne t'évade ton chum va commencer à fumer.

Cesser de dire des conneries Martin commenceras pas à fumer.

Et nos amis Magalie et Martin arriva à l'asile.

Bonjour docteur je suis Magalie et lui c'est mon mari Dermott nous voudrions parlez à Maggie la criminelle.

Elle n'est pas ici.

Où est-elle cette blondinette.

Je ne sais pas monsieur.

Oui entrez.

Nous vous ramenons votre fugueuse ainsi que cette fille monsieur le directeur.

Je vous remercie nous allons nous occuper de ces blondinettes.

Infirmière, infirmiers.

Oui docteur.

Emmenez-moi cette voleuse dans le sous-sol et chipez là dans une cage.

Très bien et pour l'autre blondinette.

Même place.

Non nous ne voulons pas allez là.

Faites-les griller une cigarette ça va les calmer.

Tout de suite monsieur.

Non pas de cigarette, pas de cigarette où je vais passer mon temps à fumer.

Et un chakram fut lancée.

Assez jouer, libérez-les où vous mangerez un coup de mon chakram salopard.

Donne-moi ce chakram avant que tu détruise toute la pièce.

Laurel qu'est-ce que tu fais ici Anika t'avais pousser en dehors du train.

Je suis tomber dans un filet et j'ai trouver un sentier ce qui m'a permis de revenir ici dans cette asile mon chéri.

Excusez-moi madame la présidente que faisons-nous de vos prisonniers.

Descendez-les au sous-sol et attacher ce monsieur dans une cage avec des chaînes.
Très bien madame mais pour les autres filles.

Elles seront libre.

Allez reconduire ce monsieur en bas dans le sous-sol.

Bien madame.

Laurel tu n'as pas le droit de faire ça, lâchez-moi espèce d'andouille.

Comme ça nous sommes libres, Laurel.

Bien sur que vous êtes libres les filles à moins que vous aimeriez lui dire des choses pendant qu'il sera attachez avec des chaînes dans sa cage.

Magalie as-tu quelque chose à lui dire à ce monsieur.

Non mais je vais visiter le pays.

Anika.

Oui je voudrais lui dire des choses.

Et toi Maggie.

Oui j'ai des choses à lui dire à cet auteur à la noix de coco.

Très bien descendons au sous-sol.

Et au sous-sol.

Maggie, Anika vous êtes-là et est-ce que vous allez me détacher de mes chaînes.

Maggie voudrais te dire quelques chose.


Très bien je t'écoute.

Pour qu'elle raison que tu me fais passer pour une dangereuse criminelle qui fume la cigarette et qui tient un pistolet et qui est prisonnière dans cet asile.

Je ne sais pas quoi écrire dans ce feuilleton Maggie.

Anika as-tu quelque chose à dire.

Oui ceci.

Pour quelle raison que tu me fais kidnapper et jeter dans un train avec cette fille de Laurel qui joue la gouvernante et que le contrôleur m'a droguer et jeter aux policiers qui m'ont emmener ici dans cette asile avec ta copine de Maggie.

Même chose que Maggie, Anika.

Et toi Laurel veux-tu lui dire quelques chose à cet auteur de pacotille.

Oui je voudrais lui dire ceci les filles.

Quand est-ce que tu va arrêter d'écrire que je suis une grilleuse de
cigarette, et que je fume comme une cheminée et que je suis une tyranne.

Et quand est-ce que tu va m'épouser dans cette histoire de Sliders: la fuite de Milou.

Revenir en haut Aller en bas
martin



Messages : 830
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: SLIDERS: La Fuite de Milou 13   Dim 27 Fév - 16:26

Je ne t'épouserai Laurel pas parce ce que je suis amoureux de Maggie et pas de toi.

Cesse de mentir tu es amoureux de Laurel.

Je ne suis pas amoureux de Laurel parce ce que c'est toi que j'aimes Maggie chérie.

Et la belle Maggie le gifla.

Aille, pour qu'elle raison que tu m'a giflé.

Parce ce que ça me tentait et de plus je suis écoeuré de toi et de ton chien qui fait du liquide partout chez nous.

Milou est revenue chez nous.

Oui il est revenue ton fugueux de chien.

Mais dis-moi comment sais-tu qu'il est revenue chez nous Maggie, tu es ici dans cette asile de dingue avec moi.

Regardez le paysage.

On n'est sur le terrain de football.

Oui c'est ça Anika.

Mais Maggie nous étions dans un sous-sol de l'asile tout à l'heure.

Non parce ce que pendant que nous étions dans l'escalier Laurel et moi nous avons détruis la machine qui fait des décors holographique.

Comme ça ton chum est attacher à un arbre, Maggie.

parce ce qu’en détruisant la machine holographique on s’est retrouver dans un paysage vert près de la piscine où il y cet 'arbre est de la couleur vert et il n'y a pas de neige.

Et lui ce monsieur on le détaches de son arbre Laurel.

Non il reste attacher et comme ça je vais pouvoir le faire griller quelque cigarettes.

S'il te plait éteint ça il y a assez de gens qui fumes cette cochonnerie.

Anika a raison jette ça.

Pas avant qui goutte à la cigarette Anika.

S'il te plait Laurel ne fais pas ça.
Je ne veux pas qu’il commence à fumer comme cette Caroline.

Laurel attend.

Que veux-tu Maggie.

Laisses-moi lui faire l'amour avant qu'il goutte à la cigarette parce ce que je ne veux pas embrasser un cendrier.

Bon très bien tu peux embrasser ton chum mais après je vais le faire fumer.

Et Maggie s'approcha de son ami et lui disait ceci.

Écoute avant qu'elle te fasse goutter à la cigarette dis-moi qui écris ce qu'on dis.

Ce n'est pas moi parce ce que je suis attacher à cet arbre de couleur avec des chaînes.

Si ce n'est pas toi qui est-ce monsieur l'auteur.

C'est peut-être cette Caroline qui se trouve en classe.

Ce n'est pas Caroline, c'est ta tente Maryse et tu va fumer la cigarette comme une cheminée.

Non je refuse que cette tigresse de Laurel le fasse fumer.

Lâche ça espèce de petit conne qui se promène en polo et minijupe.

Qui as dit ça.

C'est moi Caroline et je vais écrire ceci.

Ses liens se brisa et Maggie, et lui se sauvèrent à toute jambe dans la piste cyclable.

Maggie, Martin, revenez ici où je fais déshabiller Anika toute nue.

Tu ne va pas faire ça Laurel.

Si ils ne reviennent pas je vais déchirer tes vêtements et après je vais te chiper dans la rivière Anika.

Caroline sauve Anika de cette dingue de Laurel.

Oui tu as raison Anna mais que dois-je écrire.

Laisses-moi ta place je vais écrire ceci.

Anika après avoir empoignée Laurel la poussa sur un banc et elle lui disait ceci.

Écoute-moi bien sale garce tu me laisses tranquille ainsi que Maggie et son chum.

Non je ne le laisserai pas tranquille il dois m'épouser parce ce que je suis amoureuse de cet auteur et détective, Anika.

Mais il est amoureux de sa Maggie.

Tais-toi il m'épousera.

Sale garce.

Anika reviens ici.

Et pendant ce temps-là Martin et Maggie entra chez lui.

Maggie je suis fatigué.

Fatigué d'écrire toute cette histoire.

Non de courir comme si Laurel voudrais me capturer et m'épouser.

Et aussi qu'il n'y ait pas un auteur sur ce site qui pourrais essayer de la dessinée ce feuilleton.

Bonjour les amis.

Caroline tu es là.

Oui bien sur que je suis là.

Mais dis-nous ce que tu fabrique chez mon chum.

Je devais écrire quelque chose pour libéré ce monsieur de ses chaînes, Maggie.

Je te remercie de l'avoir détacher de ses chaînes Caroline.

Mais dis-moi veux-tu continuer d'écrire quelque chose.

Non je te laisses continuer.

Très bien je vais écrire ceci.

Et la police arriva dans la piste cyclable et arrêta Anika qui était en train de marcher la canadienne détacher.

Mais lâchez-moi je ne veux pas allez en prison.

Attachez votre manteau et vous n'irez pas en prison.

Comment ça, attacher ma canadienne policemen.

C'est la loi faites par Laurel, la Gouvernante.

Allez Anika attaches-toi ma jolie où tu iras en prison ainsi que Maggie, Caroline, Martin, le détective et tous ceux et celle qui se promèneront le manteau détacher...

Tu ne va pas chipé tous les habitants en prison.

Si ils se promène le manteau ouvert ils iront en prison où dans un asile.

Maggie s'il te plait arrête d'écrire ce genre de connerie.

Mais mon amour je devais trouver quelque chose à écrire dans ce feuilleton.

Bon ça va mais dis-moi veux-tu m'épouser.

Non je refuse le mariage parce ce que tu n'est pas fidèle tu cours après d'autres filles.

Comment ça je cours après d'autres filles.

Tu cours après Anika, Caroline l'étudiante, Karine une extra terrestre.

Mais je ne suis pas amoureuse de ces filles.

Je le sais mais dis-moi on gèle ici on va devoir mettre un manteau.

Je n'ai plu de manteau dans le garde-robe.

Mais où sont ta parka, canadienne, ton imperméable.

Laurel les as brûler.

Tu veux dire qu'on va devoir acheter d'autres vêtements.

Oui mais j'avais mis ta canadienne quand je suis allez au collège.

Et où est-elle ma canadienne.

Dans un casier à l'école.

Et tes chemisiers où sont-ils.

Brûler eux aussi.

C'est Laurel qui as fait ça.

Oui Laurel, ta copine de Laurel et tu dois la faire arrêter cette fille Maggie.

Je ne peux pas faire ça mais je peux essayer d'en faire une fille honnête.

Comment veux-tu faire ça.

Écoute bien je ce que je vais écrire.

Laurel fut arrêter par les policiers de la piste cyclable et amener en prison.

Lâchez-moi bande d'andouille.

Celle-ci fut amener en prison où une machine avait été inventer pour la reprogrammer en femme honnête.

Non je suis une criminelle.

Je suis une criminelle.

Je suis une fille honnête et je vais me trouver un travail et un mari et avoir des enfants.

Voilà vous êtes libre.

Je vous remercie docteur de m'avoir soigner pour jouer les criminelle, je vais pouvoir me trouver un mari et vivre une vie honnête.

Et voilà qu'est-ce que tu en dis de Laurel mon amour.

Et que feront-ils si elle joue la comédie cette Laurel.

Elle retournera en prison.

Et la belle Laurel s'en alla se promener sur cette planète.

Comme c'est beau ce monde.

Tiens un magasin de canadienne.

Je vais y entrez.

Bonjour, bonjour.

Bonjour mademoiselle puis-je vous aider.

Je voudrais acheter une canadienne.

Avez-vous de l'argent.

Non je n'ai pas de l'argent pour acheter un manteau.

Comme vous n'avez pas d'argent vous allez travailler comme vendeuse de ma boutique de canadienne et de manteau de fourrure.

Très bien et est-ce que je dois mettre un costume.

Oui vous devez mettre un costume pour travailler dans ma boutique ma chère.

Très bien et où est-il ce costume.

Ici et allez le mettre.

Bien madame.

Maggie s'il te plait arrête d'écrire ce genre de connerie.

Tu sais très bien que Laurel n'est pas une criminelle.

C'est une fille comme toi.

Il a raison je ne suis pas une criminelle Maggie.

Contente de te retrouver ma chérie.

Et les filles se faisait un câlin.

Et moi je n'ai pas le droit d'avoir un câlin.

Qu'en penses-tu Maggie on lui fait un câlin.

Hum si il garde son polo et qu'il retourne en classe.
Je veux bien y faire un câlin.

Et c'est Maggie qui elle lui donnait un câlin à son chum.

Tu nous plait habiller comme cette Caroline.

Tu parles de la fille qui fumait la cigarette.

Oui cette fille-là mais dis-moi où est-elle cette Caroline.

Je suis dans un monde de pyramide, Maggie et je voudrais que ton détective continue de voyager dans les mondes parallèles avec Karine.

Non il reste avec moi Caroline.

Comment ça il reste avec toi.

Il dois continuer ses études.

Très bien mais dis-lui que Karine est amoureuse de lui.

Karine est amoureuse de toi.

Oui elle a essayer de me séduire.

Quand a-t-elle essayer de te séduire cette fille.

Quand nous étions dans un monde parallèles Maggie.

Et dis-moi as-tu retrouver ton chien Milou.

Non je ne sais pas où il se trouve notre fugueux de Milou.

Dites les filles si je faisais entrez dans ce feuilleton les personnages de Julie,

Laurie.

Estelle.

Caroline.

Magalie.

Erica.

Et que feront-ils ces demoiselles.

Laurie, étudiante.

Estelle vendeuse de vêtements.

Caroline étudiante et qui tentera de me séduire.

Magalie, reporter.

Erica, dessinatrice de mode.

Et Tessa la restauratrice qui habite dans un château avec ses amis Martin détective.

Maggie propriétaire.

Laurel qui s'occupera de la cuisine.

Caroline, la séductrice et qui va essayer de coucher avec moi.

Anika, pensionnaire.

Milou, chien de garde.

Des écureuils qui viendront manger des noix dans nos arbres.

Karine ma blonde et qui aime voyager et soigner les animaux.

Maryse propriétaire de l'agence Kelly qui porte tous le temps l'imperméable, chemisier, veston mais attacher parce ce que c'est une femme qui aimes se promener dans les pistes cyclables.

Magalie qui étudie pour faire des reportages pour les réseaux de télé, les filles.
Revenir en haut Aller en bas
martin



Messages : 830
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: SLIDERS: La Fuite de Milou 14   Dim 6 Mar - 17:43

Et entra Maryse chez Martin.

Maryse que fais-tu ici.

Je suis venue te dire que ton permis d'enquêter est suspendu.

Tu n'as pas le droit de faire ça.

C'est mon agence et j'ai le droit de faire ça Maggie.

Mais Maryse qu'est-ce que je vais faire.

Tu retournera en en classe pour apprendre un autre travail mon cher ami.

Sale garce je vais te pincer les seins et ils vont saigner.

Maggie laisses-là faire je retournerai aux études pour faire ce qu'elle a dit cette Maryse.

Très bien comme tu porte l'uniforme je te ramène en classe où t'attend les autres étudiants.

Le temps de mettre la canadienne de Maggie et je te suis, Maryse.

Je ne savais pas que vous étiez professeur ainsi que propriétaire d'une agence de détective.

Moi non plus Maggie je ne le savais pas avant d'entrez en classe.

On y va.

Oui bien sûr Martin qu'on y va, au revoir Maggie.

Et Martin retourna en classe avec son professeur qui s'appelle Maryse.

Maryse.

Oui mon cher Martin.

J'ai oublier de mettre un jogging.

Attache ta canadienne, il va y avoir de l'orage.

Mais je n'ai pas froid.

Attache-toi.

Non je reste comme ça mais dis-moi que fais l'ambulance chez moi.

Je ne sais pas mais s'il te plait attache ta canadienne où tu sera
mouiller pour rentrez en classe.

Je vais attendre que la pluie commence et je m'attacherai.

Très bien mon chers Martin mais si tu rentre dans le collège l'uniforme mouillé je te donne de la copie.

À la bibliothèque.

Non au sous-sol avec les autres étudiants qui fume le cigare.

Mais de quel étudiants que tu parles et qui fume le cigare.

Je te les monterai quand nous seront au sous-sol du collège.

Et pendant ce temps-là les policiers sonnèrent chez Martin.

Oui messieurs les policiers, que voulez-vous.

Vous êtes Maggie.

Oui c'est moi que voulez-vous.

Nous vous arrêtons pour avoir voler des vêtements,
des potiches,
des bijoux,
des cigarettes,
de la réglisse,
des petits pains aux saucissons.

Des petits pains aux saucissons c'est pas moi qui as voler ça c'est Milou le chien de mon chum.

Regardez dans le frigo.

Vous avez raison il y a des petits pains aux saucissons, des nouilles et des cigarettes.

Emmenez-là et qu'elle ne s'évade pas cette voleuse.

Laurel tu es dingue de dire ça.

Tout de suite madame la gouvernante.

Laurel espèce de sale garce je vais te faire manger des cheveux.

Piquez-là.

Non pas de piqûre, pas de piqûre.

Emmenez-là.

Oui madame.

Et pendant ce temps-là Martin et Maryse arriva au collège.

Dites Maryse ce n'est pas un collège ici, c'est un pensionnat.

Oui et tu va habiter ici tous le temps sale fugueux.

Excusez-moi vous avez dit sale fugueux.

Oui tu es un fugueux comme ces demoiselles.

S'il vous plait elle est crack pot cette femme.

Et est-ce qu'elle vous donne des coups de bastonnade,
de ceinture dans le dos,
des douches congeler,
de la copie et de cocaïne.

Non elle ne fait pas ça.

Mais elle nous enferme dans le dortoir après nos cours pour étudier.

Et après avoir étudier nous allons manger à la cafétéria.

Et après le repas elle nous fait faire la vaisselle.

Le ménage, le lavage repassage.

Et après on va jouer à la salle de jeu.

Et à la salle de jeu qu'est-ce que vous faites.

On joue au billard, dames, pichenotte, cartes.

Et après on va se coucher.

C'est ça que vous faites dans ce pensionnat.

Oui c'est ça.

Et si vous refuser d'allez vous coucher.

Elle nous chipe à la bibliothèque en costume d'êve pour faire de la copie sur la discipline.

Et on gèle pour faire de la copie à la bibliothèque.

S'il vous plait aidez-nous monsieur.

Comment voulez-vous que je vous aide, les filles.

Téléphoner à la police pour la faire arrêter.

Je n'ai pas mon téléphone parce ce qu'il est rester chez moi.

Cesser de causer et retourner dans vos classe.

Bien madame.

Maryse tu es trop autoritaire avec ces étudiants.

Tu te tais et tu t'en va en classe d'art plastique.

Non je refuse d'allez en classe, je retourne chez moi.

Eh lâche moi.

Non tu va en classe, tout de suite.

Bon ça va je m'en vais en classe.

Arrivée en classe le professeur lui disait ceci.

Tu peux retirer ton manteau, il ne fais pas froid ici.

Non je le garde parce ce que mon polo n'est pas très chaud.

Attaches-le et comme ça tu ne gèlera pas.
Je ne peux pas parce ce que j'aimes ça le mettre comme ça.

Très bien pour le cours vous allez découper des images de paysages,

de grilleux de cigarettes.

Des joueurs de pétanque,
de curling.
et de mannequin qui portes des robes de mariées.

Des polo.
chemisiers polo,
veston,
parka,
manteau de cuir,
canadienne,
manteau de fourrure.

Et si les images montrent des filles en parka ouverte, je les colle dans mon cahier, professeur.

Oui mon garçon.

Et pendant ce temps-là Maggie retrouva ses esprits à l'asile de dingue et elle disait ceci.

Mais je suis dans un asile de dingue.

Oui tu es dans un asile de dingue et tu va rester prisonnière tous le temps ici ma beauté.

Laurel c'est toi qui parles.

Oui c'est moi et si tu essaye de te sauver tu sera fusiller.

Mais comment veux-tu que je m'évade je suis dans un asile au Canada.

Nous ne sommes pas au Canada mais en Antarctique Maggie.

Mais il fais froid ici dans cette chambre tu aurais dû me laisser une parka.

Canadienne,
manteau de cuir où de fourrure.

Regarde dans ton garde-robe.

Mais il y a des polo,
chemisiers,
imperméable,
canadienne,
mais pas de parka.

Tu mettra une canadienne pour allez jouer dans la cour et oublie pas de t'attacher.

Il fais très froid dehors ma jolie.

Tu es dingue de m'avoir kidnapper et chipé ici dans cette asile en Antarctique Laurel.

Tu te tais où tu va avoir des tas de piqûre, et si tu essaye de t'évader, il vont te chipé dans le congélateur en costume d'êve où tu va geler ma beauté.

Prisonnière, je suis prisonnière et si je tente de m'évader c'est le congélateur en costume d'êve.

Voici votre soupe mademoiselle la fumeuse et voleuse de cocaïne.

Je n'en veux pas de votre soupe infirmier.

Très bien dites-moi ce que vous voulez

Un veston,
parka,
chemisier,
veste de laine parce ce que j'ai froid dans cette pièce.

Non vous donneront un veston que si vous manger votre soupe.

Très bien je vais la manger votre soupe infirmier.

Et la belle mangea la soupe.

Voilà je l'ai manger votre soupe.

Et celle-ci tomba par terre où elle faisait la sieste.

Voilà elle fait la sieste cette voleuse de cocaïne.
Couchons-la sur sa couchette.

Et pendant que Maggie faisait la sieste sur sa couchette son chum lui se trouva en classe à écrire une histoire à poursuivre avec les étudiant.

Et le titre était celui-ci.

Caroline L'Aventurière.

Bonjour je suis Caroline et j'aime courir les aventures avec mon mari qui s'appelle Martin qui porte le polo comme moi.

Mon mari et moi nous avons pris le bus pour prendre l'avion à l'aéroport Trudeau.

Passeports, s'il vous plait.

Vous Martin et votre épouse Caroline.

Oui c'est nous.

Très bien ouvrez vos valises je vous prie.

Polo,
t-shirt,
veston,
Parka,
veste de plage,
Chemisier.
Vous pouvez passer pour prendre l‘avion pour vous rendre à Calao.

Et pendant ce temps-là Maggie se réveillais.

Les salauds ils vont droguer avec une soupe, je dois filer de cette asile en antarctique.

Oui mais comment faire je suis prisonnière ici.

Toc toc toc.

Entrez.

Voici vos cigarettes blondinette.

Mais je ne fume pas.

Taisez-vous et griller-les.

Non je refuses mais dites-moi qui vous as donner ces cochonneries.

C'est moi Maggie.

Martin, tu fume.

Oui je fumes comme une cheminée et pas comme les autres grilleux de cigarette.

Tu n'est pas mon chum.

Sale petite garce, tu es très intelligente.

Ça va laissez-nous, messieurs je voudrais causer avec cette blondinette.

Bien madame.

Très bien Laurel que veux-tu.

Toi et moi nous pourrions contrôler la planète terre.

Tu es dingue Laurel de me demander ça.

Comme ça tu refuse de gouverner cette planète avec moi.

Oui je refuse parce ce que tu m'a fait passer pour une voleuse, grilleuse de cigarette.

Très bien tu va rester ici comme prisonnière ainsi que cette fille dont
voici sa photographie.

Mais c'est Caroline ça la fille du collège.

Oui c'est elle en polo et minijupe.

Et où est-elle cette fille de Caroline.

Prisonnière dans une autre pièce.

Montre-là moi.

Très bien mais après tu reviendra ici habiller comme elle.

Très bien allons-y.

Toc toc toc.

Entrez.

Caroline, je te présente Maggie.

Très heureuse de te rencontrer mais dis-moi que fais-tu dans cette asile.

Je suis prisonnière comme toi Caroline.

Bien je vous laisses, mais si vous essayer de vous évader vous serez fusiller les filles.

Laurel espèce de sale garce.

Laisses-là Maggie tu es prisonnière comme moi et en plus c'est une chipie qui gouverne cette planète.

Oui tu as raison Caroline.

Mais dis-moi qu'est-ce que tu fais.

Je fais de la peinture.

De la peinture.

Quelle genre de peinture.

De la gouache.

Et tu peint quoi.

Des tableaux comme ceux-ci.

Paysage de neige.

D'automne.

Des filles en manteau de fourrure.
Parka.
Canadienne.
Polo et minijupe.

Dis-moi tu aimes porter ça l'uniforme.

Oui bien sur et si tu veux je peux t'en passer un de mes polo et minijupe Maggie.

Je veux bien mettre un de tes uniformes et après on s'évaderas de cette asile de dingue, Caroline.

Mais Maggie si on s'évade d'ici nous serons fusiller.

Non pas si on emboucane les corridor pendant que nous allons fuguer.

Tu veux fumer la cigarette.

Non la pipe à bulle qui fait de la boucane.

Et où vas-tu trouver ce genre de gadget, Maggie.

Dans les poches de mon manteau de cuir.

Mais si tu mets un manteau de cuir, tu va geler dehors parce ce que nous nous trouvons en Antarctique.

Oui tu as raison mais dis-moi comment tu me trouve en uniforme.

Tu es ravissante Maggie.

Toi aussi tu es jolie mais dis-moi habite-tu dans ce monde qui n'est pas la terre.

Et comment as-tu fais pour venir ici.

Est-ce que tu fume.

As-tu un chum.

Des copines.

As-tu un animal.

Pour répondre à tes questions Maggie.

Je ne suis pas de ce monde et je ne fume pas.

Je n'ai pas de chum, ni d'animaux.

Mais j'ai des copines mais en classe.

De quelle classe que tu parles.

De la classe où je fais de la peinture.

Des maths,
du français,
journal créatif.
Mécanique.
Bibliothèque.

Et où se trouve-t-elle cette classe.

Regarde par le châssis et tu verra une très grande bâtisse dans la cour.

C'est là que se trouve ta classe, Caroline.

Oui c'est là.

Et comment fait-on pour y allez pour étudier et suivre tes cours.

Il fait tempête de neige dehors.

Je mets cette canadienne, où parka où un anorak pour allez en cours, Maggie.

Et moi si je veux te suivre pour allez en classe quel manteau que je mets.

Tu pourrais mettre une canadienne.

parka.

Anorak.

Et puis lequel veux-tu pour me suivre en classe.

Canadienne passe moi une canadienne.

Voilà et moi je vais mettre une parka.

Et maintenant allons en cour.

Comment veux-tu allez en cour, la porte est barrée.

Regarde elle s'ouvre.

On y va.

Je te suis Caroline.

Et pendant ce temps-là Martin était attacher sur une couchette et il disait ceci à celle qui l'avait kidnapper et amener dans cette asile de dingue en Antarctique.

Maryse détaches-moi, j'ai froid et je voudrais fumer une cigarette.

Non tu reste attacher parce ce que la gouvernante de Laurel va te changer en femme.

En femme.

Comme ça en femme Maryse.

Elle a inventer une drogue qui va de changer en femme.

Quelle genre de femme.

Une blondinette qui va allez étudier en classe et qui va toujours porter l'uniforme.

Et c'est quoi cette drogue qui va me changer en blondinette qui portera l'uniforme, Maryse.

C'est un ordinateur portable.

Mais dis-moi comment as-tu rencontrée cette Maggie.

C'était dans un autobus avec sa copine de Laurel.

Et qu'est-ce que tu faisait dans l'autobus.

J'étais à la recherches de Milou mon petit chien que quelqu'un avait capturer pour le chipé à la fourrière.

Dis Maryse détaches-moi.

Tu as froid en polo.

Oui j'ai froid et je voudrais mettre ton imperméable.

Non parce ce que tu va essayer de te sauver.

Je ne me sauverai pas.

Très bien je vais te détacher mais si tu essaye de te sauver, je te donne une piqûre et tu fera la sieste.

Et Maryse détacha son prisonnier et celui-ci s'assis sur sa couchette.

Je te remercie tu es gentille mais dis-moi c'est quoi ton travail dans ce monde.

Je suis policière et j'arrêtes les gens en fugue comme toi.

Je n'étais pas en fugue, j'étais chez moi quand tu es entrez Maryse.

Tu te tais et mets ce veston il te réchauffera en attendant que la gouvernante de Laurel vienne te changer en blonde.

Elle n'a pas le droit de faire ça.

Elle a le droit parce ce que c'est elle la gouvernante dans ce monde monsieur Martin.

Dis-moi comment est-elle venue ici dans ce monde cette Laurel, Maryse.

Je ne sais pas comment cette fille est venue ici dans ce monde.

Et toi comment es-tu venue ici.

Avec un vortex.

Et Karine l'extra terrestre comment l'as-tu rencontrer.

Au parc parce ce que Milou lui as apporter quelque chose à manger.

Mais dis-moi as-tu un chum Maryse.

Oui j'ai un mari mais dis-moi es-tu amoureux de moi.

Oui je suis amoureux de toi parce ce que tu me plait en chemisier.

Mais dis-moi ce que tu voudrais.

Rentrez chez moi dans mon monde.

Pour ça il faudrait trouver le vortex qui t'a emmener ici.

Aide-moi à le trouver ce vortex, s'il te plait.

Mais monsieur Martin nous sommes en Antarctique et pas en Floride ici.

Tu veux dire que je dois mettre un manteau pour allez dehors.

Oui c'est ça.

Et il y en a ici des manteaux pour sortir de cet asile, Maryse.
Revenir en haut Aller en bas
martin



Messages : 830
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: SLIDERS: La fuite de Milou 15   Jeu 10 Mar - 17:42

Oui il y en a ici dans ce garde robe des manteaux pour allez jouer dans la neige.

Tu peux regardez.

Très bien je vais regardez.

Il y a des parka.
Manteau de cuir.
Imperméable.
Canadienne.
Manteau de fourrure.

Dis je peux mettre un imperméable.

Si tu veux Martin.

Et puis qu'est-ce que tu en dis, je te plait, en imperméable Maryse.

Oui tu me plait et je vais te changer en femme.

Laurel.

Oui Laurel, Maryse et je t'avais de le garder sur sa couchette et à place tu l'as détacher.

Comme tu l'as détacher, tu va manger des coups de bastonnade après que je l'aurai changer en femme ce détective.

Ne fais pas ça Laurel.

Je t'épouserai et nous vivrons ici dans ce monde toi et moi.

Non je te change en femme en appuyant ici.

Et un chakram fut lancée et l'ordinateur portable de Laurel cassa.

Qui s'amuse à casser mon ordinateur.

Salut Laurel.

Maggie.

Oui Maggie avec les autres filles qui ont décider de retrouver leur chum et mari que tu as changer en femme, n'est-ce pas mesdemoiselles.

Oui tu as raison Maggie j'ai retrouver mon chum.

Tessa chérie comment se fait-il que je porte des faux seins, une perruque.

Cette tigresse de gouvernante t'a changer en femme mon amour.

Je vais lui pincer les fesses à cette fille.

N'y pensez pas monsieur allez reculer toi et ta blonde.

Donne-moi ça ce pistolet avant que tu tire sur quelqu'un.

Pour qu'elle raison que tu m'a pris mon pistolet Martin.

Pour te chipé en prison la blondinette.

Maryse espèce de saloparde me trahir après t'avoir donner des beaux vêtement et un travail comme professeur dans un collège de ce monde d'homme changer en femme.

Allez viens c'est terminer pour toi de gouverner.

Maggie.

Oui mon chéri.

Je te remercie de m'avoir sauver de cette fille où je serai changer en femme.

Mais dis-moi est-ce que toutes les filles ont retrouver leur chum et mari.

Oui regarde dehors.

Tu as raison et je suis heureux pour toutes les filles et les hommes de ce monde.

Allez on s'en va chez nous dans notre monde Maggie.

Oui si Caroline l'extra terrestre veut nous ouvrir un vortex.

Voilà il est ouvert le vortex, vous pouvez y allez.

Je te remercie Caroline.

Au revoir.

Au revoir Maggie.

Et nos amis entra dans le vortex et Martin glissa à la piscine près de la rivière et celui-ci disait ceci.

Maggie es-tu là.

Excusez-moi mais c'est qui ça Maggie.

Excuses-moi tu disait la blondinette qui porte la veste de plage avec un polo.

Je disais qui est-ce cette Maggie.

Et quel est ton nom.

Maggie c'est ma copine la jolie blonde et mon nom est Martin détective et j'aimerais savoir quel est ton nom.

Je m'appelle Marissa et je suis monitrice ici à la piscine comme toi.

Comment ça je suis moniteur.

C'est parce ce que tu porte le polo et la veste de plage comme moi et mes amies.

Tu as raison je porte ce que tu a dis, mais dis-moi comment se fait-il que je porte le polo et la veste de plage.

Je ne sais pas monsieur Martin parce ce que tu es sorti d'un vortex.

Et d'après moi c'est dans le vortex que tu as dû mettre ces vêtements et glisser ici dans cette piscine habiller comme moi et mes amies les monitrices et moniteurs.

Très bien mais dis-moi où se trouve tes amies les moniteurs de cette piscine, Marissa.

Regarde les voilà, Ils reviennent du quai en bas de la piste cyclable.

Hello Marissa nous revoilà.

Et nous avons mis les pédalo, canots, kayak sur le quai mais dis-moi qui est-ce ce monsieur à tes côtés.

Les filles je vous présente Martin qui va nous accompagner pour faire du kayak.

Pédalo.

Canots que vous avez mis sur le quai pour faire une promenade sur la rivière avec les jeunes moussaillon de la piscine.

Bonjour Martin moi c'est Anika.

Moi je m'appelle Anna.

Très heureux de vous connaitre les filles.

Et toi quel est ton nom.

Erica, et les autres filles sont , Laurianne.
Julie.
Magalie.
Margarita.
Mélanie.

Très heureux de vous rencontrer les filles.

Et celle-ci quel est son nom.

Je me présente je suis Karina et je travaille ici dans cette piscine ainsi que ma petite soeur carolina.

Très heureuse de te rencontrer.

Anika.

Oui Marissa.

Attache ta veste de plage, tu sais que si tu ne t'attaches pas Maryse va te donner des coups de baguette sur tes mains.

Oui voilà Marissa.

Toi aussi Martin attache ta veste comme Anika viens de faire.

Mais je n'ai pas froid.

S'il te plait attache ta veste je ne veux pas que tu mange des coups de baguette sur tes mains par Maryse notre chef de cette piscine.

Elle est si autoritaire que cette Maryse Magalie.

Oui elle est très autoritaire.

La voilà les amies.

Garde à vous.

Oui madame.

J'ai pas très bien entendu mesdemoiselles.

Oui madame.

Anika va mettre une jupe plus longue dans les vestiaires, tu es trop sexy comme ca.

Oui madame.

Arrête de gueuler comme ca, je déteste ca, Anika.

Tu déteste ca que l'une de mes filles gueule comme ca.

Mais dis-moi quel est ton nom mon garçon.

Martin détective et si je suis ici je ne connais pas les raisons madame.

Je vais te le dire moi ce que tu fais ici mon garçon.

Tu travaille pour moi comme moniteur de piscine.

De plage.

De terrain de jeux.

De campement dans la forêt ainsi que de la piscine mon garçon.

Mais assez causer.

Dites-moi Marissa est-ce que les canots, pédalo, kayak sont sur le quai.

Oui ils sont sur le quai et nous pouvons embarquer quand vous allez nous le dire, madame.

Très bien allons-y mesdemoiselles.

Madame je demande la parole.

Que voulez-vous mon garçon.

Est-ce que vous avez une blonde habiller comme moi.

Non monsieur je n'ai pas vu ce que vous me demander.

Même pas un chien, une extra terrestre.

Pas de chien ni d'extra terrestre.

À présent allons mettre kayak, canot, pédalo, sur le bateau qui va nous conduire au campement où vous allez coucher dans vos tente.

Et après votre sieste vous allez surveiller les plages, les terrains de jeux, les parcs.

Et où se trouve se campement madame.

Nous allons remonter la rivière pour nous rendre au campement qui se trouve en forêt.

Allez rompez.

Oui madame.

J'ai pas bien entendu.

Oui madame.

Et pendant que les monitrices embarquèrent les canots, pédalo, kayak sur le bateau.

Un vortex s'ouvrit sur le cours d'eau.

Et sortant du vortex, une blonde tomba dans l'eau.

À l'aide je vais me noyer le courant est rapide.

Maggie.

Où allez-vous comme ca.

Je vais sauver cette fille qui se trouve dans l'eau madame.

Non vous allez embarquer le canot pédalo, kayak sur le bateau.

Non je vais sauver cette fille madame.

Je t'accompagne Martin.

Je te remercie Magalie tu es gentille.

Et sur le quai.

Tiens lance-lui cette bouée de sauvetage.

Attrape ca Maggie.

Je l'ai mais je continue à dériver.

Qu'est-ce que tu fais tu ne vas pas plonger dans cette rivière au rapide.

Non je vais prendre ce kayak et la sortir de l'eau.

Très bien vas-y je vais t'attendre ici.

Tiens bon Maggie je viens te chercher.

Me voilà, ma chérie.

Allez embarque je vais te ramener au quai où tu pourras te changer de vêtement parce ce que tu es tout mouillé.

Je te remercie de m'avoir sauvé d'une noyade mais dis-moi comment s'appelle ce monde où nous portons des polo et des veste de plage.

Je ne sais pas comment s'appelle ce monde Maggie.

Mais qui nous a envoyer ici.

Tu te rappelle pas, c'est Caroline qui avait ouvert le vortex pour qu'on retourne chez nous.

Oui je me rappelle mais on n'est pas chez nous ici.

Oui tu as raison et nous voici au quai.

Me voilà madame avec la fille qui était en train de se noyé si je n'avais pas pris le kayak pour la sortir de l'eau.

Bon ca va pour cette fois mais si vous ne m'écoutez pas vous ferez toute la vaisselle du campement.

Bien madame.

A présent ma jolie attachez votre veste.

Comment je n'ai pas le droit de me changer de vêtement.

Non vous les gardez parce ce que c'est moi qui commande ici et si je vous dis de gardez vos vêtements, vous les gardez.

Même si je suis mouillé.

Oui mademoiselle.

C'est une tyranne cette femme-là.

Répétez ce que vous avez dit la blondinette.

J'ai dit que vous étiez une tyranne madame.

Tendez vos mains je vous prie.

Non ne faites ca elle va s'excusez.

S'il te plait Maggie excuses-toi où tu va manger des coups de baguettes sur tes doigts.

Excusez-moi d'avoir dit ca.

Très bien mademoiselle.

À présent tous le monde à bord nous allons au camp pour continuer vos études.

Oui madame.

Et les enfants que vont-ils faire.

Comme il y a une tente ils irons-là pour faire des jeux avec les éducateurs.

Vous voulez dire que cette tente c'est une garderies d'enfants madame.

Oui c'est ca Maggie et attacher votre veste jusqu'au bouton de votre uniforme.

Oui voilà madame.

Et tous les moniteurs, monitrices et les enfants embarquèrent sur le bateau pour se rendre au campement qui se trouve en forêt.

Et arrivée au campement tous les enfants s'en allèrent à la garderie et les moniteurs et monitrices eux en classe.

Ça va Maggie tes vêtement sont toujours mouillées.

Non ils ont sécher pendant que je suis rester la veste de plage ouverte.

Vous devriez vous attacher parce ce que le professeur est très autoritaire les amis.

Mais mon chum aimes ca se promener la veste ouverte.

Nous aussi on aimerais ca détacher nos veste mais si on reste la veste ouverte le professeur nous donne des coups de baguettes au doigts.

Puisque que tu parle du professeur elle s'en viens.

Vous pouvez vous asseoir le cour comment.

Et vous monsieur et Maggie attacher votre veste je vous prie.

Et si je refuse d'attacher ma veste vous allez me donner des coups de baguette.

Oui si tu refuse d'attacher ta veste mon garçon.

Bien madame.

Et entra Caroline.

Bonjour professeur.

Où étiez-vous mademoiselle.

Euh j'étais allez chercher mes cigarettes.

Tu fume Caroline.

Oui de temps en temps Martin.

Que dirais-tu de venir griller quelque cigarette avec moi à la pause déjeuner.

Sur le bord de la plage.

Oui bien sur.

Je veut bien allez avec toi sur la plage mais pas pour fumer pour essayer de retrouver le vortex que tu as ouvert pour que Maggie et moi nous glissions dans ce monde de dingue.

Assez parler de tabagisme le cour commence.

Bien pour le cour vous allez dessinée des paysages.

Excusez-moi mais mon chum de détective ne sait pas dessinée.

Il dessineras des arbres,
le soleil, des nuage où de la neige.

Bon ca va je vais essayer de dessiner des arbres de couleurs.

Très bien voici vos journal créatif et commencer à dessiner.

Et moi pendant ce temps-là je vais allez me chercher de la réglisses.

Mais en attendant que je revienne dessinée ce que je vous ai dit.

Bien professeur.

Et pendant qu'elle est aller chercher sa réglisse Anika détacha sa veste.

Anika tu as détacher ta veste de plage.

Oui parce ce qu'il faut chaud ici.

Moi aussi j'ai détacher la mienne les amis.

Et toi Caroline est-ce tu détache ta veste de plage.

Oui Maggie parce ce que j'ai chaud.

Oui moi aussi j'ai chaud je vais détacher ma veste de plage aussi.

Et la tigresse de Maryse revenait en classe et elle disait ceci.

Qui vous a dit de détacher vos veste de plage, répondez.

Si nous avons détacher nos vestes c'est parce ce que nous avons chaud dans cette tente, professeur.

Rattachez-moi vos vestes où vous serez privée de la pause du déjeuner, tout de suite.

Je refuse d'attacher la mienne.

Très bien monsieur Martin vous irez à votre tente et vous coucher parce ce que vous êtes privée de nourriture et de cigarette, de réglisse, et de chien que j'ai ramener dans ce camp et qui se trouvait en forêt.

De quel chien parlez-vous professeur.

De celui-ci qui se trouve dehors.

Faites-le entrez ce chien que je regarde si c'est celui que je recherche.

Je le ferez entrez que si vous attacher votre veste de plage.

Voilà elle est attacher ma veste.

Entrez le chien.

Milou, c'est toi mon petit chien.

Ouah, ouah.

Où étais-tu mon chien.

Martin tu sais très bien que ton chien ne peux pas causer comme nous.

Oui tu as raison Anika.

Voulez vous cesser de causer le cour doit continuer.

Très bien on va continuer ce que vous avez dit professeur.

Et les étudiants continuèrent de faire de la peinture.

Découper des images pour les coller dans leur journal créatif.

Dessiner des paysages et écrire des textes.

Ouah, ouah.

Tu as faim mon chien.

Très bien tu va venir avec moi on vas allez te chercher à manger.

Où allez-vous comme ca.

Je vais chercher quelque chose à manger pour mon chien il a faim.

Vous irez lui chercher à manger à votre chien après le cours.

Sale garce.

Répéter ce que vous avez dit.

J'ai dit sale garce.

Venez ici à mon bureau monsieur Martin.

Oui professeur que voulez-vous.

Tendez vos mains.

Aille, aille, aille.

Retourner vous asseoir et continuer votre travail.

Bien professeur.

Et c'est Maggie qui disait ceci.

Vous n'aviez pas le droit de faire ca de lui donner des coups de baguette sur ses doigts Je vais devoir lui mettre de la crème pour soigner c‘est marques de baguettes..

Maggie venez ici.

Que voulez-vous professeur.

Agenouillez-vous et baiser votre minijupe.

Et elle lui sacra des méchants coup de baguette sur ses fesses.

AILLE. AILLE AILLE.

À présent retourner vous asseoir.

Aille.

Ça va Maggie.
Non ca ne va pas, j'ai les fesses qui chauffent.

Passe-moi ta veste de plage.

Que vas-tu faire avec ma veste de plage.

Assis-toi dessus comme si tu avait un cousin.

Je te remercie mon amour.

Maggie où es votre veste de plage.

En dessous de mes fesses parce ce que vous m'avez donner des coups de baguette sur mes fesses qui sont en train de chauffer.

Remettez votre veste mademoiselle.

Et Maggie remettra sa veste de plage.

Attachez-là.

Très bien vous pouvez continuer votre travail.

Sale garce de pacotille.

Vous disiez Maggie.

J'ai dit sale garce de pacotille.

Allez à votre tente et couchez-vous en costume d'êve.

Mais elle va geler si elle couche comme ca.

Anika veux-tu manger des coups de baguette sur tes fesses comme cette Maggie.

Non madame.

Et puis Maggie allez-vous coucher dans votre tente.

Bien madame.

Très bien écoutez-moi comme cette Maggie est partie se coucher dans sa tente, je vais vous dire ce que vous allez faire.

Si l'un où l'une de vous rouspéter ce que je dis, je lui donnerai des coups de bastonnade, de ceinture sur ses fesses et il sera privée de nourriture et il mangera du pain sec et de l'eau et il sera enfermée dans une cage qui sera suspendus à un arbre en costume d'êve.

Bien madame on va arrêter de rouspéter.

A présent, tous le monde dans votre tente le cour est terminer.

Bien professeur.

Et Martin entra dans sa tente et il disait ceci à son chien Milou, le fugueux.

Milou quand tous les moniteurs et monitrices seront coucher nous iront chercher Maggie et nous essayerons de trouver le vortex et rentrez chez nous sur terre mon petit chien qui fait des fugues et qui aiment manger des petits pains aux saucissons comme dans le télésérie, Kommissar Rex.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sliders: La Fuite de Milou 11, 12, 13, 14 et 15   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sliders: La Fuite de Milou 11, 12, 13, 14 et 15
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fuite d'huile PX Besoin aide !
» ISOMAC VENUS - PROBLEME FUITE PF
» Problème de fuite d'huile suite descente trottoir
» Fuite radiateur DRZE
» fuite d'eau sur venus neuve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIRE & ECRIRE :: "Sliders: La Fuite de Milou"-
Sauter vers: