LIRE & ECRIRE

Ce groupe se veut ouvert à tous ceux qui aiment la musique des mots de notre belle langue française. Il aurait pu s'appeler nid de plumes, puisqu'il a vocation de réunir les amis de l'écriture... comme de la lecture !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Le banquier 18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
martin



Messages : 984
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Le banquier 18   Lun 20 Déc - 23:54

Très bien je m’en vais.

Vous venez avec moi je voudrais vous parler dans la piste cyclable.

Voilà arrêtons-nous ici.

Très bien de quoi veux-tu me parlez.

Tu ne porte pas le polo comme moi.

Non parce ce que je n’en ai pas.

Attend tiens mets celui-ci.

Il n’empeste pas le tabac.

Non parce ce que j’y met du parfum contre le tabac.

Voilà je l’ai mis ton polo.

Tu es très chic habiller en polo mais tu peux attacher ton manteau si tu as froid.

Je n’ai pas froid mais dis-moi Karine est-ce que tu voudrais des bonbons où faire un tour de canot.

Non je voudrais marcher avec toi.

Très bien allons-y.

Et nos amis marchèrent dans la piste cyclable et Karine attacha sa parka.

Tu as froid.

Oui j’ai froid parce ce que ma minijupe n’est pas très chaude.

Mais tu n’a qu’à mettre un jeans si tu as froid.

Je n’ai pas le droit de mettre un jeans parce ce que j’habite dans un pensionnat de blondinette en polo et minijupe.

Et si tu avais un chum où habiterais-tu.

Chez mon chum Martin.

Mais dis-moi où es ton chien il était près de nous quand tu as mis un de mes polos.

Il s’est sauvée.

Viens allons à sa recherches.

Très bien allons-y Karine.

Et nos amis recherchèrent le chien de ce détective en passant par le magasin de cigarette, cigare, et pipe.

Je ne savais pas qu’il y avait un magasin où les gens ont le droit d’acheter des cigarettes, cigare et pipe, Karine.

Moi non plus parce ce que ce n’est pas moi qui achètes les cigarettes que je fumais avec mes amies.

Mais viens on continu.

Et Laurie sorta du magasin de tabac.

Tiens Karine qu’est-ce tu fais ici.

Ce monsieur recherches son chien qui s’est sauvée, est-ce que tu l’as vue Laurie.

Je te le dirai que si tu continu à fumer la cigarette comme tes ex-amies et comme ça tu pourras revenir dans la bande.

Très bien dis-moi si tu as vue son chien et je continuerai à fumer la cigarette.
Il est partis par-là.

Il s’en va au parc où il y a des cascades d’eaux.
Tu viens.

Oui je viens mais je voudrais dire ceci à Laurie.

Oui Karine que veux-tu.
Une cigarette.

Non je ne veut plus de cette cochonnerie parce ce que j’ai cesser de griller la cigarette.

Sale petite garce je vais te donner une fesser pour refuser de continuer à fumer.

Très bien donne-moi une fessée Laurie.

Dites les filles arrêter de parlez de tabac et des claque sur les fesses,

Karine et moi nous devons retrouver mon chien avant qu’il se fasse écraser par une voiture où un camion où une moto.

Oui tu as raison allons-y.

Et Martin et la jolie Karine s’en allèrent au parc pour retrouver Milou le chien de ce monsieur.

Karine reviens ici et grille ta cigarette où tu va allez en prison.

Comment ça allez en prison, Karine.

J’ai voler des cigarettes, de la réglisse, des boissons gazeuses des DVD.

Quand as-tu voler ce que tu viens de dire.

Pendant que les filles se baignaient à la piscine.

Tu va me dénoncer à la police dis-moi monsieur en imperméable et polo.
Je ne sais pas mais dis-moi qu’a tu fait des DVD.

Les cigarettes nous les avons fumer, la réglisse manger bu les boissons gazeuses.

Et les Dvd je les ai ramener au magasin et le vendeur ma fait travailler comme caissière à place de me chiper en prison.

Et pendant ce temps-là Laurie téléphonais à la police.

Allo commissariat centrale de police, que voulez-vous.

Je connais le nom de la voleuse qui as voler des cigarettes monsieur.

Et comment s’appelle-t-elle et où se trouve-t-elle.

Vous la trouverez au parc avec un monsieur en imperméable et son nom est Karine et elle est très dangereuse parce ce qu’elle a des bâtons de dynamites dans les poches de sa parka et des cigarettes et des briquets.

Et dites-moi ce qu’elle porte pour que nous puissions la reconnaître cette criminelle de Karine.

Elle porte le polo et la minijupe monsieur le policier.

Très bien nous allons l’arrêter cette voleuse de cigarette mais dites-moi votre nom madame.

Je m’appelle Laurianne et j’habite près du parc.

Très bien au revoir mademoiselle.

Et pendant ce temps-là au parc.

Regarde voilà ton chien.

Milou que fais-tu ici tu as fugué.
Ouah, ouah.

Allez viens on rentre chez nous je suis fatigué.

Et la police arriva dans le parc et elle disait ceci.

Mains en l’air.

La police mais que faites-vous ici.

Taisez-vous sale voleuse et vider vos poches.

Oui voilà. C’est bien ça où avez-vous pris ces bateau de dynamite et ces cigarettes.

Ce n’est pas à moi c’est cigarettes parce ce que je ne fume plus.

Taisez-vous et retournez-vous que je vous mettes ces menottes.

Mais je vous dis que je n’ai pas voler ces cigarettes policemen.

Taisez-vous et embarquer dans la voiture.

Mais je vous dis que je n’ai pas volé ces cochonneries.

Policemen écoutez-moi cette fille n’a pas volé ces cigarettes et ces bâtons de dynamites c’est quelqu’un qui as mis ces choses dans ses poches de sa parka monsieur.

Revenir en haut Aller en bas
 
Le banquier 18
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Banquier
» La poste fâchée avec mon banquier. Mélange détonnant!!
» Comment avoir son banquier
» [Noël, Nicolas] Comment j'ai tué mon banquier ou itinéraire d'un honnête meurtrier
» Prochaines sorties, 2010 et avant...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIRE & ECRIRE :: "Le Banquier"-
Sauter vers: