LIRE & ECRIRE

Ce groupe se veut ouvert à tous ceux qui aiment la musique des mots de notre belle langue française. Il aurait pu s'appeler nid de plumes, puisqu'il a vocation de réunir les amis de l'écriture... comme de la lecture !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 épisode 11 - Amine, Ange et Antoine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
avatar

Messages : 503
Date d'inscription : 15/11/2008
Age : 64
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: épisode 11 - Amine, Ange et Antoine   Lun 24 Nov - 22:31

.../...

Ainsi mis à l’aise par un Ange blagueur et très « cool », Amine se promène dans l’appartement nu comme un ver sans plus se rendre compte qu’il fait du naturisme sans le savoir. Il n’entend pas frapper un petit coup discret à la porte, mais voit la tête d’Antoine apparaître tout à coup.

- Salut les gars, je ne dérange pas ?

- Salut Antoine ! Mais non, tu ne déranges jamais, tu le sais, entres donc. Nous faisions la pause-café ou coca après la pose artistique... Que bois-tu ?

- Je vois cela, répond l’arrivant d’un signe de tête vers Amine, et avec un joli modèle, en plus ! Je veux bien un café s’il t’en reste du fait.

- Il y en a tout une thermos, frais de tout à l’heure !... N’est-ce pas qu’il est beau, mon modèle ?

- Je vous en prie, tous les deux, je ne sais plus où me mettre, moi... répond Amine rougissant à nouveau.

- Bah, reste toi-même mon petit gars ! l’encourage Ange en s’asseyant à table. Viens t’asseoir à table, tu serras plus à l’aise...

- Laisses-le debout, voyons, rétorque Antoine blagueur, que l’on profite au moins du spectacle !

- Fous-lui la paix Antoine, ou tu te mets à poil aussi !

- Ah bon ? C’est la nouvelle mode chez toi ?

- Tu connais mon goût du naturisme, non ? Ce n’est pas la première fois que je suis à poil quand tu arrives ?

- C’est vrai, et j’adore ça, je t’assure !

- Serais-tu pédé ? l’attaque Amine qui, décidément aime poser cette question.

- Aah ! Voilà la grande question ! Suis-je gay ou simplement un gai... luron ? Et toi, petit, es-tu gay ?

- Je le suis, oui et n’ai plus peur de le dire !

- Voilà un aveu dangereux mon bel enfant ! répond Antoine d’une voix doucereuse en avançant la main vers Amine.

- Allons, cesse ce jeu, Antoine ! commande Ange. Nous sommes là pour travailler, pas pour compter fleurette aux jolis garçons qui m’offrent de les croquer sur la toile !

- Peut-être aimerait-il être croqué tout court... et tout autrement, mon cher Ange ?

- C’est possible, mais pour l’instant nous avons du travail ! Tu peux rester si tu veux, mais Amine et moi allons reprendre la pose...

- Si je ne suis pas de trop, je reste pour admirer cela. Tu veux bien Amine ?

- Ma foi, si tu ne déranges pas Ange...

- ...et si tu ne touches à rien ! ajoute ce dernier.



Antoine admire un moment Ange qui commence à étaler sa peinture, puis propose : « et si tu plaçais un deuxième dieu, près du premier ? », demande-t-il à Ange.

- Que veux-tu dire ?

- Et bien oui : si, par exemple, je me plaçais à côté d’Amine tu obtiendrais un beau contraste, non ?

- Ma foi, c’est assez vrai : ton poil noir et ta peau blanche contrasteraient bien avec le teint de pêche et de sable d’Amine et ses cheveux châtains. Mais tu te mets à poil aussi, évidemment !

- Ma foi, si tu insistes !



Et Antoine de joindre le geste à la parole sans gêne aucune, et de se placer aux côtés d’un Amine encore plus mal à l’aise, qui ne sait plus où regarder.

Posant sa main sur l’épaule d’Amine, légèrement plus petit que lui, Antoine prend un air très « protecteur » qui lui sied bien !

- Bravo, la pose ! fait Ange enchanté. Antoine, tu regardes Amine qui, lui, me regardes et ce sera parfait !

- Combien payes-tu ? demande Antoine en riant. Souviens-toi que j’avais toujours refusé jusqu’ici...

- Coquin ! Je te soupçonnes fort d’avoir proposé cela uniquement pour avoir l’occasion de faire des avances à ce pauvre Amine ! Te voilà donc bien payé, il me semble !

- Je me ferai donc payer en nature ! rétorque Antoine tout bas afin que seul Amine l’entende.

- Si tu veux, répond celui-ci de même, mais par pitié arrête tes caresses... sinon je vais bander !

- Qu’est-ce que c’est que ces messes basses ? interroge le peintre.

- Rien ! Je propose à Amine de venir faire du piano avec moi tout à l’heure !

- Il joue du piano aussi ?

- Oui ! C’est ma mère qui me l’a appris... mais je préfère le violon, en réalité.

- Et tu en joues ? demande Antoine avidement.

- Pas assez bien à mon goût, mais j’en joue, oui ! rit Amine.

- Mais tu es un artiste complet, alors ! Et ici, tu es invité à tous les étages ! Ma parole, on ne va plus pouvoir se passer de toi dans cette maison !

- Tu ne crois pas si bien dire ! grommelle Antoine entre ses dents, tout en pressant l’épaule d’Amine sur laquelle il appuie toujours sa main.



Ange continue encore quelque temps son travail, puis libère les jeunes gens qui se rhabillent rapidement avant de se quitter après avoir pris rendez-vous pour le surlendemain, lundi. Ils veulent profiter du congé scolaire du Carnaval et peindre toute la semaine s’il le faut.

- Apporte de nouveau des croissants, si tu veux bien, Amine, mais cette fois pour trois puisque Antoine sera de la partie. Mais je tiens à te rembourser cette fois...



Après ce rendez-vous pris, « les modèles » descendent chez Antoine qui fait à Amine les honneurs de son logis.

- Viens, mon joli ! Viens voir mon domaine : c’est celui d’un artiste différend de notre ami Ange, mais je crois que cela peut te plaire.

- En effet, c’est bien joli chez toi, Tonio !



Ils sont entrés dans un grand salon de musique, tout en soieries tendues sur les murs, des sofas tout autour de la pièce, encadrant un piano à queue magnifique qui est manifestement l’idole de ce lieu.

La pièce voisine est un petit living confortable, propre et fonctionnel, comportant une armoire-lit escamotable, très pratique, laissant ignorer le double rôle du living, qui sert également de chambre. Cette pièce donne elle-même sur une petite cuisine et un coin salle de bain avec wc, le tout très bien étudié pour ne rien perdre de l’espace disponible. On sent vraiment que l’espace a été calculé au plus juste, laissant à l’art le plus beau lieu...

- Alors, qu’en dis-tu, bel enfant ?interroge l’artiste ayant fait le « tour du propriétaire ».

- Magnifique ! Tout est si bien étudié ! Il n’y a pas un centimètre de perdu dirait-on ?

- En effet, un architecte de mes amis m’a aidé à obtenir ce rendement maximum de l’espace disponible, et cela fait l’effet d’être presque grand, ce dont je suis assez fier !

- C’est très agréable ! C’est un endroit de rêve! s’extasie encore Amine revenu a la première pièce. On sent que c’est ici que tu vis le plus, dans cette pièce, non ?

- Bien sûr ! C’est ici que j’exerce mon art et que je donne ma pleine mesure ! répond Antoine en s’asseyant au piano. Que veux-tu que je te joue ? Du Chopin ?

- Du Chopin, oui... J’adore ses nocturnes.

- Oh, mais j’ai affaire à un amateur, je crois.



Bientôt la musique du Maître parcourt la pièce, tel un ruisseau qui se serait mis à couler des doigts de l’artiste pour inonder bientôt la tête et les coeurs, en passant par l’espace tout autour d’eux.

Amine s’est assis très doucement sur un des sofas, sans bruit, respectant la respiration de la musique qui est pour lui une seconde nature, de par la connaissance qu’il en a par sa mère, et son actuelle professeur de violon qui le suit depuis un an déjà...

Après un long moment de silence qui a succédé à la musique, Antoine vient s’asseoir près d’Amine, se taisant pour ne pas rompre le charme respecté par celui-ci, et se met à caresser doucement son visage dont les yeux sont toujours clos.

Il sent un léger tressaillement de l’adolescent qui ne l’avait pas entendu venir, mais, encouragé par le fait qu’Amine ne bouge pas autrement, les doigts d’Antoine s’encouragent à lui caresser le buste, les bras, et bientôt tout le corps dans une caresse légère, aussi aérienne que la musique de tout à l’heure, et qui semble la poursuivre...

…/…
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
 
épisode 11 - Amine, Ange et Antoine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Médaille St-Antoine-de-Padoue et l'Ange gardien - XVIIème
» Mangas-Ange
» Gâteau d'ange
» L'épisode tant attendu.
» La cuisine de Mme de St-Ange: Malakoffs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIRE & ECRIRE :: "Le choix d'Amos"-
Sauter vers: