LIRE & ECRIRE

Ce groupe se veut ouvert à tous ceux qui aiment la musique des mots de notre belle langue française. Il aurait pu s'appeler nid de plumes, puisqu'il a vocation de réunir les amis de l'écriture... comme de la lecture !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 "LA PEINTURE A L’HUILE, C’EST PLUS DIFFICILE…"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
avatar

Messages : 503
Date d'inscription : 15/11/2008
Age : 65
Localisation : Belgique

MessageSujet: "LA PEINTURE A L’HUILE, C’EST PLUS DIFFICILE…"   Ven 20 Fév - 20:20

De : 78hugo (Message d'origine) Envoyé : 3/06/2007 14:00
LA PEINTURE A L’HUILE, C’EST PLUS DIFFICILE…

Mes dons picturaux ont commencé très jeunes. En fait d'aussi loin que remonte ma mémoire, j'aie toujours aimé dessiner et colorier. Cette facilité a m'exprimé avec un crayon ou un pinceau et ce goût pour les arts graphiques, en particulier, et la chose artistique, en général, m'a valut bien des admirations, des satisfactions, mais aussi des jalousies et de l'incompréhension de la part de mon entourage. Cela, et aussi un caractère rêveur et une certaine intelligence, m'a toujours placé dans une situation à part, situation, je l'avoue, qui m'a toujours convenu. J'ai toujours préservé cette particularité, cette individualité tintée d'un zeste de provocation. Ce jardin secret dont j'étais le seul à posséder la clef, m’a toujours fait exclure du groupe. Mes jeux étaient souvent solitaires et j'ai rarement apprécié ce qu'aimaient la plupart des gens qui m'entouraient. Ces caractéristiques de mon individu, et un certain refus de communiquer avec mon prochain, m'ont toujours compliqué la tache dans les relations avec mon entourage. Ce dernier point était accentué par une certaine timidité vis à vis de la gente féminine.

Après une longue traversée du désert dans ma vie sentimentale, je l'avais rencontré par hasard et cette rencontre allait faire basculer ma vie. Elle était là, assise au comptoir d'un fast food, trompant son ennuie dans un coca. L'endroit était plutôt désert. Je l'ai aussitôt remarqué et je me suis installé à ses cotés. Entre deux gorgées de mon soda, je l'observais à la dérobée dans le miroir qui nous faisait face. Sa beauté particulière, et surtout son air volontaire me troubla au plus au point, j'ai sut immédiatement que c'était elle, le "modèle" dont j'avais toujours rêvé de coucher sur mes toiles. Quand nos regards se croisèrent, je rougi et je me mis précipitamment a griffonner sur une serviette en papier. Mon cœur battait a cent à l'heure. Devinant ma timidité, c'est elle qui rompit la glace en me questionnant sur la signification de ce que je dessinais. De fil en aiguille, je l’invitais au restaurant. Elle hésita beaucoup avant de dire oui. Après le restaurant et le club disco, elle m'avoua qu'elle cherchait un endroit pour passer la nuit, et elle finit par accepter de venir chez moi. Cela fait bientôt cinq ans de cela, cinq ans de vie commune sans nuage ou presque.

Au début elle s'intéressait à mon goût pour la peinture. Elle accepta quelquefois même de poser pour moi, mais sa patience s'émoussa au fur et à mesure que le temps passait. Cela ne me dérangeait pas trop : ma passion était avant tout un jeu solitaire. Je croquait avec avidité chaque instant de sa vie que j'arrivait a saisir. Elle avait été très fière de mon art, et de la passion que je lui portais, enfin au début. Ensuite, elle fut désappointée que ma passion gaspillait autant de temps, et un sentiment de jalousie s'installa peu a peu : elle était jalouse de ce qu'elle ne comprenait pas. Elle me disait souvent : "Tu aimes plus ta satanée peinture que moi, si tu continue tu finiras tout seul, avec tes pinceaux et tes tubes ridicules...". Je lui répondais que c'est parce que je l'aimai, que je veuille tant reproduire son image, et que sa présence était le sens de ma vie. Elle ne voulait pas comprendre, surtout quand je perdis mon emploie, et que l'argent se faisait rare ; je refusais de vendre mes toiles pour en obtenir.

Cela fait bientôt trois mois que mon art prend tout mon temps, et ce matin tu as fini par dire que tu en avais assez, que tu voulais rompre, que tu ne m'aimais plus et que tu ne m'avais jamais aimé, qu'aussitôt que ta valise serait faite tu partirais, me laissant seul avec ma sale peinture...

Tu es maintenant, là, couchée sur le sofa, offrant à mon regard la beauté incomparable de tes courbes dénudées, resplendissante de tous tes trésors. Merci mon amour, tu as fini par comprendre et tu vas rester avec moi pour toujours. Tu as maintenant trouvé le chemin de mon jardin secret, et je t'en offre les clefs pour en partager tous les délices.

Depuis des heures, mes pinceaux caressent la toile, reproduisant cette image que j'aime tant, et que j'ai si souvent croquée. Mais tu sais, mon amour, cette fois-ci ce ne sera pas comme pas comme d'habitude, cette peinture sera mon chef d'œuvre, car il y aura mon âme et ton âme mêlées dans ce tableau. Une seule chose me laisse perplexe, je ne sais pas si je vais la peindre : cette gracieuse tache écarlate qui orne ton front.

Je te dois bien de te l'avouer, ma chérie, le sang m'a toujours fait peur !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
admin
Admin
avatar

Messages : 503
Date d'inscription : 15/11/2008
Age : 65
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: "LA PEINTURE A L’HUILE, C’EST PLUS DIFFICILE…"   Ven 20 Fév - 20:20

Réponse
Conseiller Supprimer Message 2 sur 2 dans la discussion

De : gaikoala Envoyé : 4/06/2007 22:22

Ton histoire me fait penser au "Dormeur du Val"...

Très belle histoire !
Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
 
"LA PEINTURE A L’HUILE, C’EST PLUS DIFFICILE…"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peinture : Four pour "mater" la peinture à l'huile.
» Initiation à la peinture à l'huile
» la peinture a l huile c est pas plus difficile ...et ça sent bon !!
» Peinture à l'huile mais sous-couche acrylique...?
» Techniques de peinture à l'huile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIRE & ECRIRE :: "Les délires d'Hugo"-
Sauter vers: