LIRE & ECRIRE

Ce groupe se veut ouvert à tous ceux qui aiment la musique des mots de notre belle langue française. Il aurait pu s'appeler nid de plumes, puisqu'il a vocation de réunir les amis de l'écriture... comme de la lecture !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Forum

Partagez | 
 

 Alice SEBOLD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fee_Gnomene
Admin
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 50
Localisation : Saint Denis (93200) France

MessageSujet: Alice SEBOLD   Ven 5 Déc - 16:29

La nostalgie de l’ange, de Alice Sebold (08/2003)

Quatrième de couverture : Susie est au paradis. Elle vient d’être violée et assassinée. Or, son aventure ne fait que commencer. Depuis le Ciel, elle observe avec tendresse et ironie ceux qui restent et se déchirent autour de sa mort.

Mon avis :
Dans les émissions littéraires où j’ai vu présenter ce livre, j’ai entendu crier au génie, j’ai entendu parler de la vision du paradis d’une fillette, j’ai entendu des libraires parler du paradis spécial de l’adolescente. On parle souvent du meurtrier que la fillette veut faire retrouver.

L’auteur a été violée, à l’âge de 18 ans. Il faut y penser avant de lire ce livre. Parce que cette histoire est la renaissance de l’auteur, elle nous explique par ce récit quels ont été ses piliers de résilience pour renaître à la vie.

Il y d’abord la césure, la cassure dans la chair et dans l’âme de l’enfant violée. Alice Sebold fait mourir son héroïne. Car lorsque cet acte atroce arrive, une part de la personne bafouée meurt et se retire de la vie. Une autre partie de la même personne prend alors le relais, avec ou sans mémoire pour devenir la béquille de l’âme de la personne qui doit vivre avec une blessure qui ne se voit pas, avec sa vie en morceaux, comme les morceaux du corps de l’enfant du livre.

Alors, pour la victime qui au fond d’elle est comme morte commence un long combat, combat duquel sont exclus tous les autres, famille ou amis car personne ne peut comprendre. C’est pour ça que Susie voit sa famille pendant des années. Puis, vient le moment où l’on peut en parler, où la victime peut aller à la rencontre de ses sœurs de malheur, en association ou groupe de parole ; dans le livre, pour Susie c’est le moment où elle retrouve les autres victimes.

Mais pendant tout ce temps, toute cette évolution, on reste à l’âge où on a été cassée, c’est pour ça que son paradis ne change pas, malgré les années qui passent.
Puis un jour, si on a reçu de l’amour ou de la tendresse ou si on rencontre ou a rencontré une personne qui nous a donné, on se sert de cette force pour se reconstruire : c’est le lien entre Susie et son amie « médium ».

Et un jour, on revient à la vie (lorsque Susie « emprunte » le corps de son amie) et on apprend à vivre dans le bonheur ce qui nous a cassé un jour autrefois.

Un jour on est suffisamment guérie pour pouvoir vivre et laisser dans un coin le passé assassin, grâce à la résilience, grâce aux oxymorons qui ont construit notre personnalité et on se réunit, on n’est plus deux, on est une seule dans son corps, on est une survivante. C’est pour ça que la famille de Susie cesse de penser à elle, que son paradis change et qu’elle part pour l’avenir.

J’en ai assez d’entendre les lecteurs et les autres dire que c'est « la vision du paradis d’une adolescente…etc, etc)

NON, c’est une renaissance, à lire et relire pour accepter de revivre, pour comprendre qu’une partie de nous meurt à chaque saloperie de la vie mais que l’autre partie de nous survit et peut prendre le dessus.

Ce n’est pas un livre triste, c’est un livre symbolique, qui fait mal. Mal à qui ? aux mères ? aux parents ? aux lecteurs ? et les victimes ?

Moi j’ai compris qu’il y avait une sortie, une issue.
Alice Sebold, autre victime, a écrit ce livre pour nous faire comprendre qu’on s’en sort, quand même.

Encore faut-il que l’on entende son cri.

Clochette
Revenir en haut Aller en bas
http://partirailleurs.canalblog.com
Fee_Gnomene
Admin
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 50
Localisation : Saint Denis (93200) France

MessageSujet: Message d'ALEXANDRE du 06/12/2007   Ven 5 Déc - 16:31

Je ne sais pas, Clochette, si les autres lecteurs entendront le cri d'Alice SEBOLD à travers son livre, mais moi j'entends le tien à travers ton commentaire juste et poignant à la fois.

Je viens d'entamer ce livre que je rêvais de lire depuis longtemps sans en trouver le temps, et c'est une découverte à la lumière de ce que tu dis ici, qui guide ma lecture.

Merci de ton témoignage, auquel je reviendrai quand j'aurai lu et "digéré" ce livre...

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
http://partirailleurs.canalblog.com
admin
Admin
avatar

Messages : 503
Date d'inscription : 15/11/2008
Age : 64
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Alice SEBOLD   Ven 5 Déc - 22:50

A la lecture de nos critiques d'alors, je me souviens en effet de ce livre très beau qui raconte aussi un peu de nos vies à tous les deux, chère Clochette...

Peut-être avons-nous cette "chance" de nous retrouver ainsi, parfois, à travers le livre d'un ou d'une autre ? Même si cela fait revivre certains moments, disons "innommables", on se sent autorisés à donner un avis avec nos tripes.

Celui que tu donnes est juste et frappé au coin de la vérité : je ne puis que l'approuver !

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alice SEBOLD   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alice SEBOLD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alice Sebold - Lucky
» Alice SEBOLD - Lucky
» Alice Sebold - La Nostalgie de l'ange
» Lovely Bones (La Nostalgie de l'ange d'Alice Sebold)
» LA NOSTALGIE DE L'ANGE d'Alice Sebold

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIRE & ECRIRE :: LIVRES RECOMMANDES & CRITIQUES : :: Auteurs, de A à Z :: R & S-
Sauter vers: